Notre objectif futur est d’utiliser le bois de nos six hectares comme principale source d’énergie, mais il nous manque quelques arbres pour cela !

The trees in our field

En ce moment nous recevons du bois de l’agriculteur, Laurent, qui tond notre champ et qui donne le foin à ses vaches. Cela semble être un bon échange, mais ce n’est pas génial en termes d’intrants (tracteur diesel) ou d’extrants (le foin pour nourrir les vaches plutôt que les plantes cultivées pour les humains ; l’acidification croissante du champ car l’enlèvement du foin supprime la fertilité). Mais c’est une solution temporaire qui nous donne du bois local pour le chauffage et qui veut dire que nous n’avons pas à assumer la responsabilité de tous les six hectares toute de suite. Le but est de planter progressivement des arbres dans les champs au cours des cinq prochaines années. Donc Laurent recevra de moins en moins de foin et nous serons obligés d’obtenir de plus en plus de bois de notre propre terre.

Juste avant d’acheter la maison, nous avons découvert que le poêle à bois dans la cheminée était fissuré. En fait, c’était un piège mortel ; il envoyait du gaz dans les chambres ! Ainsi, l’une de nos premières tâches a été de le remplacer par un nouveau brûleur à bois beaucoup plus efficace. Nous avons enlevé la cheminée criarde des années 1980 en même temps !

heat distribution system

Un système de distribution de chaleur relié à un poêle

Notre insert est relié à un système de redistribution de chaleur qui envoie de l’air chaud vers deux tiers de la maison. Le côté de la maison à côté de l’étang n’en profite pas donc nous allons mieux isoler cette partie‐là. Nous allons également installer des radiateurs électriques dans tout le rez‐de‐chaussée en cas de besoin car chauffer la maison en utilisant le poêle à bois prend du temps.

telephone control of radiator

Le contrôle des radiateurs par téléphone nous permet de chauffer la maison avant d’arriver

Le rôle clé des radiateurs électriques sera de chauffer la maison avant notre arrivée. Ils peuvent être contrôlés via nos téléphones ou ordinateurs. Ensuite, quand nous arrivons, le poêle à bois peut prendre le relais.

L’électricité pour les radiateurs viendra du réseau électrique pour le moment (via notre fournisseur d’énergie renouvelable, Enercoop) mais le plan à moyen terme consiste à installer des panneaux solaires photovoltaïques, une batterie et une borne de recharge de voiture électrique réversible, qui permettra à notre future Renault Zoe d’agir comme une deuxième batterie en chargeant lorsque l’alimentation en énergie est gratuite (solaire) et en déchargeant à la maison sur une base de besoin, par exemple le soir ou tôt le matin.

HeatSava single room ventilation with heat recovery

Un ventilateur HeatSava avec un échangeur de chaleur pour récuperation de chaleur

Nous avons également un plan de récupération de chaleur. Nous avons acheté des unités de récupération de chaleur à chambre individuelle HeatSava pour la cuisine et les salles de bains. Ces engins ingénieux fonctionnent comme des ventilateurs dans le sens où ils expulsent les odeurs, les gaz, l’air épuisé, etc. et il font entrer de l’air frais. Mais la grande différence est qu’ils chauffent l’air entrant en utilisant la chaleur de l’air sortant via un échangeur de chaleur.

Notre eau chaude est actuellement chauffée électriquement. Notre plan à moyen terme consiste à installer des panneaux solaires thermiques sur le toit pour préchauffer l’eau. Peut‐être que nous les fabriquerons à partir de vieux radiateurs peints en noir !

Le solaire thermique ne nous fournira pas toujours de l’eau chaude brulante, mais il devrait réduire massivement nos besoins en électricité pour chauffer l’eau.

La pose des tomettes

La pose des tomettes

Nous avons remplacé les carreaux du rez‐de‐chaussée par de vieilles tomettes en argile du XIXe siècle que nous avons trouvées sur LeBonCoin. Nous aurions bien aimé mettre de l’isolation sous les tomettes, mais cela aurait signifié creuser les fondations, ce que nous ne pouvions pas nous permettre de faire en raison du budget. Le mieux aurait été l’isolation plus le chauffage du sol alimenté par une pompe à chaleur à source d’eau dans la mare.

Water source heat pump coils being sunk in a pond

Boucles de pompe à chaleur à source d’eau coulées dans un étang

Une pompe à chaleur à source d’eau utilise un échangeur de chaleur pour profiter de la différence entre la température au fond de la mare et la température sous la maison. L’endroit idéal pour mettre les boucles, qui doivent être à 3 m sous l’eau, aurait été dans le canal que nous avons creusé lorsque nous avons nettoyé la mare. Mais nous y reviendrons quand nous rénoverons la dépendance.

Christmas Day lunch by the fire

Notre déjeuner du 25 décembre autour du feu !

Pour l’instant, et au moins pour les prochaines années, nous ne prévoyons pas de passer l’hiver à La Grande Raisandière. Si nous le faisions, nous aurions besoin d’une nouvelle stratégie impliquant beaucoup plus d’isolation et de nouvelles fenêtres.

Cette chronique a été initialement publiée par Makery.fr, le 23 janvier 2018